Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog


Nom du blog :
zozio
Description du blog :
Plongez dans la nature et environnement pour allez voir nos amis les oiseaux.
Catégorie :
Blog Environnement
Date de création :
25.10.2009
Dernière mise à jour :
26.10.2009

RSS

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Ara Hyacinthe (1)
· Autruche (1)
· Calao A Bec Rouge (1)
· Diamant De Kittlitz (1)
· Grue Demoiselle (1)
· Kiwi (1)
· Manchot De Humbold (1)
· Perroquet Amazone (1)
· Perroquet Gris Du Gabon (1)
· Perroquet Noir (1)
· Perroquet Vaza (1)
· Perroquet Youyou (1)
· Perruche Omnicolore (1)
· Strigops kakapo (1)

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or zozio
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· Perruche Omnicolore
· Perroquet Amazone
· Perroquet Youyou
· Ara Hyacinthe
· Diamant De Kittlitz

· Strigops kakapo
· Autruche
· Kiwi
· Perroquet Gris Du Gabon
· Perroquet Vaza
· Perroquet Noir
· Calao A Bec Rouge
· Manchot De Humbold
· Grue Demoiselle

Voir plus 

Statistiques 14 articles


Thèmes

ara hyacinthe diamant de kittlitz autruche calao a bec rouge diamant de kittlitz grue demoiselle kiwi manchot de humbold perroquet amazone perroquet gris du gabon perroquet noir perroquet vaza

Derniers commentaires Recherche
Recherche personnalisée

Strigops kakapo

Publié le 26/10/2009 à 20:13 par zozio Tags : Strigops kakapo
Strigops kakapo

 

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Sous-embranchement : Vertebrata

Classe : Aves

Ordre : Psittaciformes

Famille : Nestoridae

Sous-famille : Strigopinae

Genre : Strigops

Nom Latin : Strigops habroptilus

 

Quel est sa description ?

Les kakapos sont grands et massifs, les mâles mesurent jusqu’à 60 cm à l’âge adulte et pèsent entre trois et quatre kilogrammes. Les femelles sont plus petites et moins brillamment colorées que les mâles. Les kakapos portent sur le dos des plumes vert olive barrées de noir, ce qui leur permet de se fondre dans la végétation. Leur bas-ventre, leur cou, et leur visage sont jaunâtres avec une grande variabilité entre les individus.

Leurs pattes vigoureuses leur permettent de parcourir d'importantes distances. À l’inverse des autres oiseaux de sol, le kakapo peut accumuler une grande quantité de graisse corporelle pour stocker de l’énergie. Incapables de voler, ils portent des ailes proportionnellement trop courtes pour leur taille et ne possèdent pas l’os prononcé servant de quille (le bréchet du sternum) sur lequel viennent se rattacher les muscles du vol chez les autres oiseaux. Ils utilisent pourtant leurs ailes pour l’équilibre, pour se soutenir, pour planer et ralentir leur chute lorsqu’ils bondissent des arbres. Comme les plumes ne nécessitent pas la solidité et la rigidité requises pour voler, elles sont exceptionnellement douces, ce qui justifie le nom scientifique habroptilus.

Les kakapos ont un disque facial de fines plumes, qui les fait ressembler à un hibou, d'où le nom de perroquet-hibou que lui donnèrent les premiers colons européens. De délicates moustaches entourent leur bec bleu clair, qu’ils utilisent pour sentir le sol. L’extrémité des plumes constituant la queue est souvent abîmée à force d’être traînée sur le sol.


Ou habite-t-il ?

Le kakapo habite les forêts de Nouvelle-Zélande, depuis le niveau de la mer jusqu'à 2000 mètres d'altitude. Il vit principalement à terre mais peut grimper dans les arbres. Nocturne, il se réfugie dans des trous durant la journée.

Autrefois commun dans tout l'archipel, son aire de répartition est aujourd'hui réduite à de rares îles septentrionales, devenues réserves : Codfish, Maud et Little Barrier.


Et son éthologie ?

Le kakapo, nocturne et solitaire, peut vivre plus de 60 ans. Il peut voyager plusieurs kilomètres en une nuit sur un territoire étendu de quelque 20 hectares pour les mâles et 40 hectares pour les femelles. Le mâle est capable de recueillir l'air dans un sac thoracique afin de produire une détonation qui peut être entendue à 7 kilomètres à la ronde ! En période de reproduction, chaque mâle peut ainsi gronder toute la nuit. Il se reproduit irrégulièrement, environ tous les deux ans, selon l'abondance de la nourriture. Sa maturité sexuelle ne survient qu'à l'âge de sept ans.

Exclusivement végétarien, il se nourrit de bourgeons, bulbes, cônes, feuilles, fleurs, fruits, graines, pollen et des racines de nombreux végétaux, en fonction des disponibilités.


Il y a t-il une histoire catastrophique ?

Oui.Comme le dodo de l'Île Maurice, la population du kakapo a rapidement décru avec l'arrivée des hommes. La Nouvelle-Zélande n'ayant pas abrité de mammifère prédateur durant des millions d'années, les kakapos avaient perdu la capacité de voler et étaient devenus très vulnérables, incapables d'attaquer ou de fuir. Leur seul prédateur était un aigle géant, l'aigle géant de Haast, éteint depuis longtemps, contre lequel ils se protégeaient grâce à leur camouflage.

La population a commencé à décliner il y a quelque mille ans, alors que les premiers Polynésiens chassaient le kakapo pour qu'il ne puisse plus voler et pour en faire des animaux de compagnie, détruisaient son habitat et importèrent une espèce de rat. La situation s'est aggravée en 1845, quand les Européens débarquèrent et ont commencé à abattre cet oiseau savoureux. Leur colonisation s'est accompagnée de la destruction d'importantes surfaces pour construire des fermes et de l'introduction d'espèces concurrentes (cerfs) ou prédatrices (chats, chiens, furets). Le kakapo était défavorisé par son odeur musquée, alors que son camouflage se révélait inefficace contre les mammifères, qui utilisent surtout leur l'odorat pour chasser. Beaucoup de kakapos ont été tués durant la ruée vers l'or des années 1860 et 1870. En 1889, le kakapo fut considéré comme le perroquet le plus ancien, ce qui accrut l'intérêt que les collectionneurs portèrent à cet oiseau si étrange. Du fait de ces multiples causes, le déclin fut massif : de plusieurs centaines de milliers, la population fut presque anéantie au début du xxe siècle ; en 1995, une cinquantaine de kakapos survivaient sur quelques îles sanctuaires, ce qui en fait le perroquet le plus rare au monde.


Et sa protection ?

Espèce menacée, le kakapo figure sur la liste des espèces de l'Annexe I du CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora, i.e. Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, dite de Washington) et fait l'objet d'un plan de sauvegarde de la part du Département de conservation néo-zélandais. Mais leurs nombres augmentent grâce à ce plan.

Le 11 mars 2009, l'organisation Terra Nature annonce que le Department of Conservation (DOC) a recensé 103 kakapos, en constatant la survie de tous les derniers-nés.



Perroquet Vaza

Publié le 26/10/2009 à 17:50 par zozio Tags : perroquet vaza
Perroquet Vaza

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Sous-embranchement : Vertebrata

Classe : Aves

Ordre : Psittaciformes

Famille : Psittacidae

Sous-famille : Psittacinae

Genre : Coracopsis

Nom Latin : Coracopsis nigra

 

Quel est sa description ?

Il mesure 50 cm environ. Son plumage est brun sombre mais légèrement plus pâle sur les parties inférieures.


Et sa répartition ?

Ce perroquet peuple Madagascar et les Comores. Il a été introduit à la Réunion (probablement la sous-espèce vasa) où il est aujourd'hui apparemment éteint.


Ou habite-t-il ?

Le Perroquet vasa peuple les forêts tropicales et subtropicales humides caducifoliées, les cocoteraies littorales, les savanes arborées, les rizières et autres cultures voisines des massifs boisés mais aussi les zones subdésertiques.


Et sa nidification ?

Cette espèce se reproduit d'octobre à janvier dans l'ouest malgache. Le nid est installé dans les baobabs notamment. Plusieurs nids de couples différents peuvent être actifs dans un même arbre. La ponte comporte généralement 3 oeufs. L'incubation dure 17 jours environ. Les jeunes demeurent au nid entre 45 et 49 jours avant de s'envoler.


Quel sont ses mouvements ?

Cet oiseau est probablement sédentaire mais des mouvements locaux, liés à la recherche de nourriture, sont observés. Des individus sont souvent notés volant très haut au dessus des forêts, parfois à la lumière lunaire.

Perroquet Noir

Publié le 26/10/2009 à 17:39 par zozio Tags : perroquet noir
Perroquet Noir

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Sous-embranchement : Vertebrata

Classe : Aves

Ordre : Psittaciformes

Famille : Psittacidae

Sous-famille : Psittacinae

Genre : Coracopsis

Nom Latin : Coracopsis nigra


Quel est sa description ?

Il mesure 35 à 40 cm pour une masse de 315 g (C. n. nigra) ou de 132 à 153 g (C. n. sibilans aux Seychelles). Son plumage est brun sombre avec les sous-caudales grisâtres.


Et sa répartition ?

Ce perroquet peuple Madagascar et les Comores. Il a peut-être été introduit aux Seychelles (sous-espèce C. n. sibilans) à partir desquelles il a conquis naturellement l'île Curieuse. Il a été également introduit à Maurice (sous-espèce C. n. nigra).


Ou habite-t-il ?

Le Perroquet noir peuple les forêts humides denses, y compris les mangroves, mais également les savanes, les forêts secondaires sèches.


Que mange-t-il ?

Il consomme des fruits, des baies, des fleurs et des graines. Il est plus frugivore que son proche parent, le Perroquet vasa.


Et sa nidification ?

Elle se déroule de novembre à janvier.


Quel sont ses mouvements ?

Cet oiseau est sédentaire mais des mouvements diurnes, liés à la recherche de nourriture, existent.

Grue Demoiselle

Publié le 25/10/2009 à 21:19 par zozio Tags : grue demoiselle
Grue Demoiselle

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Classe : Aves

Ordre : Gruiformes

Famille : Gruidae

Genre : Anthropoides

Nom Latin : Anthropoides virgo


Quel est sa description ?

Parfois appelée Demoiselle de Numidie, la Grue demoiselle est plus petite que la Grue cendrée. Les joues, la gorge, la poitrine et la longue bavette pectorale sont noires, le reste du plumage est gris. Les ailes associent le gris et le noir. Le dessus de la tête gris surplombe le bec vert-olive et orange. Un touffe de longues plumes blanches pend en arrière de l'oeil. Les longues pattes sont noires..


Quelle est sa voix ?

La Grue demoiselle craque, glapit, trompette. Son cri, assez proche de celui de la grue cendrée, est très puissant et perceptible de fort loin. Porté par le vent, on peut l'entendre à deux kilomètres.


Ou habite-t-il ?

La population européenne actuelle niche, pour sa plus grande part, dans des champs cultivés ou pâturés. Une végétation clairsemée et un faible niveau d'activité agricole sur les sites de nidification durant la période de reproduction sont des conditions sinéquanones. De tels paysages sont nombreux dans le sud de l'Europe. Son aire de répartition est toutefois majoritairement asiatique.


Quel est son comportement ?

La Grue demoiselle a des moeurs diurnes et elle est très sociable en dehors de la période de reproduction. Dès la fin de l'automne et en hiver, elle quitte son aire de nidification habituelle située en Asie Centrale et dans l'extrème est de l'Europe pour migrer en direction de l'Asie Méridionale et plus particulièrement en Inde.

Les grues volent cou et pattes tendus, et en vol migratoire souvent en grands groupes, et en formation (ligne, V), le groupe est alors guidé par un individu qui une fois fatigué prend place à l'arrière. Leur vol est lent et puissant, souvent quelques battements suivit d'un court vol plané. Les permutations sont assez fréquentes.


Et sa reproduction ?

Elle a une maturité sexuelle assez tardive et ne se reproduit pas avant trois voire quatre ans. En avril-mai, elle construit un nid rudimentaire et peu volumineux à même le sol. En règle générale, les nids ne sont jamais distants de plus d'un kilomètre d'une rivière, d'un lac, d'un marais. Plutôt entre 200 et 500 mètres d'un point d'eau. La ponte est généralement de deux oeufs. L'incubation est de 27 à 29 jours et est assurée par les deux parents à tour de rôle. La période de séjour au nid est d'environ 55 à 65 jours, ce qui peut paraître court pour des grues. A la fin de l'été, les jeunes prennent leur envol mais ils restent encore au sein de la cellule familiale.


Que mange-t-il ?

Son alimentation est surtout d'origine végétale : graines et pousses de tout ordre qu'elle trouve dans les pâtures et les champs. Cependant, au printemps et en été, elle améliore considérablement son régime en consommant des insectes et des petits invertébrés : coléoptères, scarabées, papillons et fourmis.


Et sa mythologie ?

Pour les Egyptiens, les grues allaient combattre, aux sources du Nil, les pygmées, 'sortes de petits hommes, dit Aristote, montés sur de petits chevaux, et qui habitent des cavernes'. D'après les Grecs, les grues se mettent un caillou dans la bec, lorsqu'elles traversent Grue demoiselle le mont Taurus, pour s'obliger à rester muettes, et éviter d'éveiller l'attention des aigles. La grue passe encore pour avoir dévoilé à Palamède plusieurs caractères de l'alphabet. Ce serait, dit-on en examinant les invariables dispositions du vol des grues, que ce judicieux observateur aurait imaginé les lettres V et Y ; d'où le nom d'oiseau de Palamède, donné en Grèce.

Kiwi

Publié le 25/10/2009 à 20:54 par zozio Tags : kiwi
Kiwi

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Classe : Aves

Ordre : Apterygiformes

Famille : Apterygidae

Genre : Apteryx

Nom Latin : Apteryx australis


Et sa morphologie ?

Oiseaux de taille petite à géante (de 35 à 65 cm), ils ont sensiblement les dimensions d'une poule. Leurs ailes sont rudimentaires, atrophiées. Leurs pattes sont assez courtes et vigoureuses. Leur sternum ne possède pas de bréchet, et ils sont dépourvus de queue. Leurs plumes, généralement brunes et relativement peu nombreuses, ressemblent à des poils. Ils possèdent de nombreuses vibrisses à la base du bec et au-dessus des yeux, ce qui leur confère un sens tactile développé, utile pour leurs activités nocturnes. Leur vue est faible, mais leur odorat développé ; fait remarquable, les narines sont situées à l'extrémité du bec.


Et son comportement social ?

Les kiwis sont des oiseaux territoriaux. Leur territoire peut atteindre 40 hectares. La ponte est semblable aux autruches.


Que mange-t-il ?

Les kiwis (ou aptéryx) sont des oiseaux timides, nocturnes et disposant d'un sens aigu de l'odorat, ce qui leur permet de trouver leur nourriture. Ils se nourrissent en enfouissant leur long bec dans le sol à la recherche de vers, d'insectes, d'invertébrés et de fruits tombés au sol, mais aussi des petites écrevisses ou des amphibiens tels que les grenouilles.


Et sa reproduction ?

Après l'accouplement qui a lieu entre mars et juin, les kiwis vivent généralement en couples monogames. Les femelles ne pondent qu'un oeuf, qui peut atteindre le quart de leur taille. C'est généralement le mâle qui couve l'œuf durant 2 à 3 mois.

Le ratio poids de l'œuf et du corps est un des plus importants : un œuf mature fait en moyenne 15 à 20 % de la masse de la femelle (alors que pour l'autruche, le ratio est seulement de 2 %).

La femelle est plus grande que le mâle. Pour les espèces du Kiwi brun de l'île du nord ainsi que le Kiwi d'Owen, l'œuf est généralement couvé par le mâle.

Durée de vie moyenne : 30 ans ou 35 ans


Et sa répartition et habitat ?


Endémiques à la Nouvelle-Zélande, ce sont des oiseaux surtout forestiers, vivant dans les zones de bois ou de broussailles, jusqu'à une altitude de 1 200 mètres.

Le kiwi est un oiseau nocturne, ne pouvant pas voler. Il vit dans des sortes de terriers, à l'intérieur de troncs ou sous des fougères arborescentes.


Et sa position systématique ?

De récents tests ADN ont permis de montrer que les kiwis sont plus proches des autruches (africaines) et des émeus (australiens) que des moas (néo-zélandais).


C' est un oiseau menacé ?

Oui, avant l'arrivée des humains en Nouvelle-Zélande, vers 1300, les seules espèces de mammifères présentes dans le pays étaient 5 sortes de chauve-souris. Les niches écologiques qui sont ailleurs occupées par des mammifères étaient, là-bas, occupées par des oiseaux.

Le Kiwi est actuellement menacé d'extinction. La première cause est la destruction de son habitat : la Nouvelle-Zélande a connu une déforestation massive depuis l'arrivée des colons européens afin d'implanter une agriculture extensive. La seconde cause est l'introduction de prédateurs tels que les rats, furets, hermines, chats, porcs, chiens et opossums. Le kiwi est relativement peu menacé par les prédateurs (excepté contre les chiens et furets) dès qu'il atteint le poids de 1,2 kg. Les plus petites espèces souffrent donc énormément de la prédation, ainsi que tous les kiwis avant l'âge adulte. On estime qu'un poussin a une chance sur 20 d'atteindre l'âge adulte

Manchot De Humbold

Publié le 25/10/2009 à 20:42 par zozio Tags : manchot de humbold
Manchot De Humbold

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Sous-embranchement : Vertebrata

Classe : Aves

Ordre : Sphenisciformes

Famille : Spheniscidae

Genre : Spheniscus

Nom Latin : Spheniscus humboldti


Que mange-t-il ?

Poissons, crustacés


Et sa reproduction ?

Couvée : 2 œufs

Incubation : 38 jours


Quel est son prédateur ?

Otarie


Et sa sexualité ?

Les manchots de Humboldt du zoo de Bremerhaven ont défrayé la chronique médiatique en 2005 car les mâles formaient des couples homosexuels. La direction du zoo a fait venir des femelles de Suède et des associations gays et lesbiennes ont dénoncé là une volonté de "modifier l'orientation sexuelle" des animaux. Certains couples hétérosexuels se sont formés à la suite de cette mesure à côté des couples "gays".

Perroquet Amazone

Publié le 25/10/2009 à 20:32 par zozio Tags : perroquet amazone
Perroquet Amazone

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Classe : Aves

Ordre : Psittaciformes

Famille : Psittacidae

Nom Latin : Alipiopsitta xanthops


Quel est sa description ?

C'est lui le perroquet utilisé dans les filmes de pirate qui a, généralement, une patte en bois. Il mesure de 35 à 37cm et ne pèse que 450g. Son pelage est vert avec des écailler jaune sur la partie ventrale. La zone autour des yeux est jaune et son front est bleu pâle. Ses épaules sont jaune tant dit que sa queue est vert nuancé de jaune.


Que mange-t-il ?

il se nourrit de graine, de noix et de baie.


Et son comportement ?

L'amazone à front bleu est un oiseau très bon parleur, c'est un oiseau calme qui n'est pas très criard sauf à certaines périodes de la journée ou quand il sollicite une chose. L'amazone attire l'attention de son congénère en effectuant une danse nuptiale.


Combien de temps vit-il ?

40ans environ.

Perroquet Gris Du Gabon

Publié le 25/10/2009 à 20:24 par zozio Tags : perroquet gris du gabon
Perroquet Gris Du Gabon

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Sous-embranchement : Vertebrata

Classe : Aves

Ordre : Psittaciformes

Famille : Psittacidae

Genre : Psittacus

Nom Latin : Psittacus erithacus


Quel est sa description ?

Le gris du Gabon habite une grande partie de l'Afrique occidentale. Pesant environ 500 grammes, il se nourrit de graines dans les forêts et les plantations. Il était déjà un oiseau de compagnie dans la Rome antique. C'est le meilleur parleur des perroquets et le plus vendu en France.

Cet animal vit en groupes de plusieurs centaines d'individus. Il est frugivore et granivore et mesure 30 à 35 centimètres pour le perroquet gris de Timneh, 35 à 42 pour le Gris du Gabon.


Et sa reproduction ?

La femelle du Timneh pond de deux à cinq œufs qui éclosent après 28 jours. Celle du Gabon 3 à 4 œufs dont l'éclosion a lieu après 30 jours.


Et sa préservation ?

Le nombre de gris du Gabon régresse à cause du déboisement et du négoce. Ainsi, 360 000 individus ont été exportés entre 1994 et 2003, destinés à l'Europe pour 80% d'entre eux.

Perroquet Youyou

Publié le 25/10/2009 à 20:13 par zozio Tags : perroquet youyou
Perroquet Youyou

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Sous-embranchement : Vertebrata

Classe : Aves

Ordre : Psittaciformes

Famille : Psittacidae

Sous-Famille : Psittacinae

Genre : Poicephalus

Nom Latin : Poicephalus senegalus


Et sa répatition ?

Bien qu'originaire du centre-ouest de l'Afrique dans la bande sub-saharienne s'étendant du Sénégal au Tchad, le Youyou du Sénégal donne lieu à des observations de plus en plus fréquentes à Bruxelles (Belgique) où il n'est pas impossible que l'espèce finisse par s'implanter en tant que nicheuse.

Le climat urbain de Barcelone en Espagne a également permis la prolifération de cette espèce qui niche dans l'ensemble des nombreux palmiers datiers de l'agglomération suscitant d'ailleurs des nuisances sonores importantes. Les nombreux parcs de la ville permettent en outre d'observer facilement des groupes de plusieurs dizaines de youyou trouvant dans l'environnement de quoi se nourrir. D'autres observations ont également eu lieu dans les différentes villes du littoral espagnol sans pour autant égaler la forte population de Barcelone.


Ou habite-t-il ?

Le Perroquet du Sénégal peuple les savanes arborées et arides ainsi que les forêts ouvertes et riches en baobabs (Adansonia digitata).


Quel est son comportement ?

Le Perroquet youyou vit en couples ou en petites bandes de 10 à 20 individus. Elles effectuent parfois de petites migrations locales orientées nord-sud pendant les saisons sèches.


Que mange-t-il ?

Cet oiseau se nourrit de graines,de légumes de fruits, de pousses et de bourgeons.


Et sa reproduction ?

La période de reproduction du Youyou du Sénégal coïncide avec la fin de la grande saison des pluies et s'étend de septembre à novembre. Cet oiseau construit généralement son nid dans la cavité d'un baobab. La femelle pond 2 ou 3 oeufs qu'elle couve pendant 28 jours. Les jeunes quittent le nid entre 9 et 10 semaines.


Et sa captivité ?

En captivité, ce sont des petits perroquets drôles, affectueux et attachants s'ils ont été élevés à la main et bien sociabilisés. Très sélectifs, ils ont tendance à choisir un seul compagnon dans la famille et devenir agressifs envers les autres membres.

La reproduction est assez facile mais peu pratiquée en raison de la présence trop nombreuse d'oiseaux solitaires ou d'origine sauvage.

Diamant De Kittlitz

Publié le 25/10/2009 à 19:47 par zozio Tags : diamant de kittlitz
Diamant De Kittlitz

Quel est sa classification ?

Règne : Animalia

Embranchement : Chordata

Sous-embranchement : Vertebrata

Classe : Aves

Ordre : Passeriformes

Famille : Estrildidae

Genre : Erythrura

Nom Latin : Erythrura trichroa


Quel est sa description ?

Il mesure environ de 11 à 14 cm.Il a le front, les joues et les côtés de la tête bleu plus ou moins foncé. Le menton, la gorge, la poitrine, le ventre sont verts (parfois nuancé de jaune), et il a la nuque, le dos et les ailes vert plus ou moins foncé (pas de nuance de jaune). Il a le croupion et la queue rouge.

La femelle a le masque moins étendu que le mâle mais le dimorphisme sexuel est minime. Seul le mâle chante.


Ou habite-t-il ?

Cet oiseau vit en groupe dans les forêts où ses couleurs le camouflent. Il se nourrit de graines d'herbe.